Le théâtre de Shakespeare est vieux et poussiéreux ? Les enjeux de ses pièces ne nous parlent plus ? Pire : les fées n’existent pas ?
Demandez aux 280 élèves - qu’ils soient de Seconde générale, Première, spécialité HLP ou option Théâtre - ce qu’ils en pensent, depuis la représentation du Songe d’une nuit d’été à laquelle ils ont assisté le 10 mai dernier…

Grâce à Anthony Jeanne, metteur en scène de la Compagnie ADN, et ses 5 comédiens jeunes et virevoltants assurant les deux représentations dans les jardins du lycée Bellevue, les Artisans les ont fait rire, Puck rêver, les Fées vibrer, Obéron trembler : Shakespeare les a interpellés, passionnés, et même enthousiasmés !

Et ce n’était pas qu’un effet du soleil radieux de cette journée : à l’ombre du platane, disposés en cercle, les spectateurs ont vite cédé à la magie de la pièce et de sa mise en scène, et le talent des comédiens, assurant à eux cinq tous les rôles, les ont fait passer d’un extrême à l’autre avec une admirable facilité… à tel point que les spectateurs ont eu peine à croire que le Songe était déjà fini…

Quel magicien facétieux, ce Puck, tout de même !

Songe 022

Découvrir le lycée Bellevue en vidéo

Les Blogs Pédagogiques

Connexion